Aller au contenu - Aller au menu principal - Aller au sous menu - Aller au menu "Communiquons" - Aller aux liens divers - Aller à la recherche

Actualités

Accueil >  ActualitésL’Agglo passe au vert

L’Agglo passe au vert

Publié le 7 mars 2017 Thème : Aménagement du territoire, urbanisme

Véhicule électrique (1)

Ce 6 mars 2017, au siège de l’Agglomération d’Agen, 5 nouvelles Renault Zoé sont entrées en circulation au sein du parc de véhicules de l’administration commune. L’occasion de faire le point sur les engagement de l’Agglo en faveur des « déplacements doux ».

Véhicule électrique (2)

Avant tout Rappel : Un territoire à énergie positive, qu’est-ce que c’est ?

Un territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEP-CV) est un territoire d’excellence de la transition énergétique et écologique.

La collectivité s’engage à réduire les besoins en énergie de ses habitants, des constructions, des activités économiques, des transports, des loisirs.

Elle propose un programme global pour un nouveau modèle de développement, plus sobre et plus économe.

Six domaines d’action sont prioritaires dans ces territoires :

  1. La réduction de la consommation d’énergie : par notamment des travaux d’isolation des bâtiments publics, l’extinction de l’éclairage public après une certaine heure…
  2. La diminution des pollutions et le développement des transports propres : par l’achat de voitures électriques, le développement des transports collectifs et du covoiturage…
  3. Le développement des énergies renouvelables : avec par exemple la pose de panneaux photovoltaïques sur les équipements publics, la création de réseaux de chaleur…
  4. La préservation de la biodiversité : par la suppression des pesticides pour l’entretien des jardins publics, le développement de l’agriculture et de la nature en ville…
  5. La lutte contre le gaspillage et la réduction des déchets : avec la suppression définitive des sacs en plastique, des actions pour un meilleur recyclage et diffusion des circuits courts pour l’alimentation des cantines scolaires…
  6. L’éducation à l’environnement : en favorisant la sensibilisation dans les écoles, l’information des habitants…

État des lieux du « parc déplacements doux » de l’Agglomération d’Agen

L’administration commune possède actuellement 44 véhicules à énergie alternatives :

  • 13 véhicules électriques,
  • 2 vélos électriques,
  • 15 véhicules au GNV (Gaz Naturel pour Véhicule)
  • 14 véhicules au GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié)

Sur un total de 325 véhicules, soit un total de 13,5 % de mode de déplacements doux.

La réglementation nationale impose aux collectivités et administrations, lors d’un renouvellement de véhicules, un minimum de 20% de véhicules propres. Un objectif largement atteint avec le renouvellement de ces 5 véhicules puisque tous sont électriques !

Véhicule électrique (3)

Ce 6 mars, ce sont donc 5 nouvelles Renault Zoés qui sont réceptionnées par l’Agglomération d’Agen et qui sont financées à hauteur de 70% par le Fond de Soutien à l’Investissement Public Local (FSIPL).

Véhicule électrique (4)

Il est ainsi prévu l’achat :

  • en 2017 : 16 véhicules électriques supplémentaires (Financés à 80% par le Ministère de l’environnement de l’énergie et de la mer en reconnaissance des actions menées par notre territoire pour réussir sa transition énergétique (nous avons obtenu à ce titre le label « Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte « TEP-CV »).
  • en 2018 : 4 fourgons au GNV (Financés à 50% par TEP-CV)

Point sur les déplacements doux sur notre territoire

Des économies budgétaires individuelles et territoriales, des impacts environnementaux positifs.

En 2012 (Source : bureau d’étude CITADIA dans le cadre de l’élaboration du SCOT du Pays de l’Agenais.), les 37 000 actifs du Pays de l’Agenais :

  • parcourent en moyenne 6 km pour se rendre sur leur lieu de travail,
  • Ils sont 80% à utiliser leur voiture,
  • et seulement 5% à utiliser le vélo.

Au niveau économique, la facture énergétique pour les déplacements pendulaires (trajets domicile – travail) s’élève à 37 472 860 €/an.

Le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) propose de faire passer la part modale du vélo de 5% à 11% pour contribuer à la réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES).

La facture énergétique passerait à 30 510 060 €/an soit une économie pour le territoire de 6 253 140 €/an.

Cette ambition est relayée par le futur Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi). En effet, le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) recommande la mise en œuvre d’un Schéma Directeur Vélo à l’échelle de l’Agglomération d’Agen pour :

  • la mise en place d’un réseau structurant d’itinéraires cyclables,
  • le développement des pratiques quotidiennes, loisirs, touristiques,

Concrètement, pour faciliter les déplacements pendulaires, la construction d’itinéraires cyclables pour mailler l’existant est en cours de chiffrage.

Les travaux seront programmés sur 4 ans pour aboutir en 2020 à un réseau de pistes cyclables principal, sans discontinuité sur l’ensemble du cœur d’agglomération.

En parallèle, l’Agglomération s’apprête à lancer une étude de faisabilité pour la réalisation d’un itinéraire cyclable à vocation touristique, le long de Garonne, ralliant Saint Hilaire de Lusignan à Saint Sixte, la plupart du temps en empruntant le tracé des anciens chemins de halage (soit près de 30 km).

Notre délégataire de Transports urbains (KEOLIS) va tester pendant une semaine un véhicule 100 % électrique (Bluebus) du 21 au 29 mars sur le réseau Tempo les bus de l’Agglomération d’Agen.

Enfin, rappelons que l’aire de co-voiturage aux portes de notre échangeur autoroutier a été inaugurée le 13 janvier dernier :

  • 131 places
  • Stationnement gratuité et sécurisé
  • Pour 72h (payant au-delà)

De impératifs de santé publique a prendre en compte

Enfin, l’achat de véhicules électriques répond à un impératif de santé publique quand on sait que la pollution de l’air est responsable de 48 000 morts chaque année en France.

Une nouvelle « évaluation quantitative d’impact sanitaire », publiée mardi 21 juin par Santé publique France (agence issue de la fusion, le 3 mai, de l’Institut de veille sanitaire avec d’autres organismes), rappelle que la pollution atmosphérique constitue un problème de santé publique majeur.

C’est la troisième cause de mortalité en France, derrière le tabac (78 000 décès) et l’alcool (49 000 décès).

 Haut de page

La discussion sur ce sujet

 Haut de page

Communiquons

Agglomération d’Agen
8, rue André Chénier – BP 90045
47916 AGEN Cedex 9
Tel. : 05.53.69.68.67
Fax. : 05.53.69.68.60