Aller au contenu - Aller au menu principal - Aller au sous menu - Aller au menu "Communiquons" - Aller aux liens divers - Aller à la recherche

Le Barreau de Camélat

 

La troisième phase du schéma : Le Barreau de Camélat

Les différentes études de faisabilité ou de programmations menées depuis 1996 traduisent la nécessité et la pertinence de la création d’un troisième pont en franchissement de la Garonne, débouchant sur le giratoire de Camélat existant sur la commune de Colayrac-Saint-Cirq.

Les objectifs principaux de cette infrastructure sont ennoncés ci-dessous :

  • Assurer, en rive gauche de Garonne, la continuité de l’action de l’Etat visant au recalibrage de la RN21 entre Villeneuvesur-Lot et Agen, et donc contribuer au prolongement naturel de l’itinéraire routier national,
  • Assurer une desserte et un accès optimisés pour l’échangeur autoroutier Agen-Ouest et la future gare LGV,
  • Assurer pour les flux de transit, une circulation optimisée en contournant la zone agglomérée,
  • Adapter une desserte routière à l’augmentation des trafics (extension urbaine et économique actuelle et en prévision sur le bassin d’emploi et de vie de l’Agenais),
  • Faciliter les échanges rive droite / rive gauche par la création d’un 3ème pont sur la Garonne,
  • Conforter les liaisons douces (piétons, cyclables…) sur un axe nord-sud (de la RD656 vers Walibi, le canal latéral, la Garonne et jusqu’à la rive droite), requalifier l’actuel Chemin de St Jacques de Compostelle, tout en garantissant des connexions transversales pour un maillage cohérent du territoire.

L’inscription du projet au sein du Schéma des Grandes Infrastructures de l’Agglomération d’Agen le 21 février 2013 a permis d’engager les 1ères études, qui ont mis en évidence des enjeux forts :

  • Enjeux environnementaux, avec les risques d’inondations retranscrits dans le Plan de Prévention des Risques Inondation, présence d’une zone Natura 2000 et l’intérêt écologique fort de la Garonne et de ses berges, ...
  • Enjeux agricoles avec le maintien des conditions favorables d’exploitation.
  • Enjeux techniques avec un franchissement important sur la Garonne et un franchissement sur le Canal latéral à la Garonne, mais aussi des enjeux de cohérence et de compatibilité avec le projet de Liaison inter-gares portée par SNCF Réseau dans le cadre de GPSO située en parallèle et à proximité immédiate du futur barreau routier, sans pour autant rendre les 2 projets dépendants l’un vis à vis de l’autre.
  • Enjeux paysagers et architecturaux, avec une vigilance pour assurer une insertion de qualité du projet dans le milieu naturel.

Grâce à l’inscription du projet pour la partie « Etudes et Acquisitions foncières » au sein du CPER (Contrat de Plan Etat-Région) 2015-2020 à hauteur de 6 millions d’€, les étapes suivantes ont été ou sont en cours de réalisation :

  • L’étude de faisabilité, l’étude de définition et l’étude de programmation (définition technique du projet, chiffrage, modes de financement, ...)
  • Les études de portée règlementaire et environnementale
  • Le Diagnostic agricole et l’étude d’impacts afférente réalisés par la Chambre d’Agriculture
  • Les négociations et acquisitions foncières

L’Enquête publique est attendue courant 2019.

Les crédits nécessaires au financement des travaux seront inscrits dans le prochain CPER 2020-2025.

 Haut de page

Communiquons

Agglomération d’Agen
8, rue André Chénier – BP 90045
47916 AGEN Cedex 9
Tel. : 05.53.69.68.67
Fax. : 05.53.69.68.60