Modernisation du marché au carreau

Dynamiser de la filière alimentaire de proximité sur le M.I.N. d’Agen

Le Marché d’Intérêt National d’Agen-Boé (M.I.N.), créé en 1962, représente le 5ème pôle économique du département.

Il accueille encore aujourd’hui plus de 80 concessionnaires permanents et positionnés principalement sur la filière des fruits et des légumes. 

Il crée le lien indispensable entre l’activité de production des territoires de la Garonne, le négoce de gros et de détail, la logistique et la commercialisation des productions, que cela soit dans les secteurs de l’industrie agroalimentaire, de la grande distribution et de la restauration hors domicile. 

Le marché au Carreau, place centrale et stratégique du M.I.N., occupe une fonction essentielle de plateforme de rencontre hebdomadaire de 400 producteurs et de 290 acheteurs.

Il induit une massification importante de productions et de produits alimentaires en transit, dont le volume total est estimé à 320 000 tonnes par an. Le territoire de production s’étend sur un rayon de 100 km. Les acheteurs proviennent en moyenne de 250 km à la ronde, répartis sur les régions de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie. 

L’Agglomération d’Agen, devenue propriétaire unique des lieux en 2019, porte un projet de redynamisation de cet outil stratégique qu’il convient de moderniser.

Le projet consiste à la création d’une plateforme surélevée entièrement couverte de 4000 m² permettant de répondre aux objectifs suivants : 

  • Créer les conditions optimales d’accueil des productions agricoles et alimentaires locales (adaptation aux besoins, promotion, rencontre de l’offre et de la demande).
  • Développer et diversifier les circuits de commercialisation et de valorisation des productions locales en accueillant de nouveaux acteurs de la filière et en créant les conditions des contractualisations durables (bio, cash fermier, diversification des produits).
  • Repositionner et moderniser la logistique d’accompagnement nécessaire à l’optimisation de la chaîne de valeur, notamment par l’intégration de la chaîne du froid dans les solutions attendues par tous les acteurs.  

Le budget prévisionnel de l’opération porté par l’Agglomération est de 2 600 k€ HT. 

Parallèlement, un investissement complémentaire de la SOLOGEMIN, en charge de l’exploitation du MIN, sera réalisé à hauteur de 360 k€ HT

La mise en fonction prévisionnelle de l’équipement est prévue pour le mois de mars 2023

Publié le 02/07/2021