Usine SOGAD Agen

De l’incinération à la création d'énergie verte et locale !

9 mai 2019, présentation de la délégation de service public pour l'exploitation de l'Unité de Valorisation Énergétique (UVE) de l'usine SOGAD au Passage d'Agen
Future usine SOGAD après les aménagements prévus.
Schéma de la valorisation énergétique des ordures ménagères.

Privilégier l'économie circulaire

La demande en énergies renouvelables, tout comme celle de matières 1ères secondaires, est en pleine croissance.

Capter les déchets ménagers pour les transformer en nouvelles ressources devient un enjeu tant économique qu’environnemental. Aujourd’hui, la valorisation énergétique des déchets est une opportunité pour préserver les ressources naturelles, limiter les émissions de gaz à effet de serre et réduire les volumes de déchets stockés.

L’Agglomération d’Agen, s’inscrit pleinement dans cette démarche d’économie circulaire en créant des boucles locales de valorisation énergétique.

La transformation de l’usine d’incinération des déchets du Passage d'Agen permettra d’optimiser la valorisation énergétique des déchets des habitants de son territoire :

  • Maintien de l’alimentation en vapeur de l’industriel ATEMAX
  • Production d’énergie pour la fourniture du futur réseau de chaleur urbain en énergie verte et locale.

Transformer l'usine d'incinération des déchets en site de création d'énergie verte et locale

Un choix fort de l’Agglomération d'Agen :

Lors de son conseil communautaire du 6 avril 2017, l'Agglomération a pris deux décisions :

  1. Le rachat de l’usine d’incinération (1,6 milions d'euros)
  2. Le renouvellement du mode de gestion en délégation de service public.

Jusque là, l’usine du Passage d’Agen appartenait à la société SOGAD (Société dédiée à l’exploitation de l’usine du Passage d’Agen constituée à 50/50 par SUEZ et Séché environnement), qui en était aussi l’exploitant.

Le rachat de l’usine par l’Agglomération d’Agen s’est concrétisé en 2018.

Le nouveau contrat de délégation de service public qui couvre l’exploitation de l’usine et les travaux a démarré le 1er juillet 2018. La société SOGAD est l’opérateur de ce contrat d’une durée de 15 ans.

Coût du rachat de l'usine par l'Agglomération : 1,6 M €

Montant des investissements réalisés :

  • Tranche 1 : 2,8 M € HT comprenant le renouvellement de la grille, les locaux sociaux et le générateur électrique à réaliser en 2019
  • Tranche 2 : 4 M € HT permettant l’optimisation énergétique et le raccordement au futur Réseau de Chaleur Urbain (RCU)  

Plusieurs études économiques ont montré l’intérêt à racheter l’usine d’incinération afin de pérenniser l’exutoire local de nos déchets ménagers résiduels (près de 41 % de l’ensemble des déchets de l’agglomération agenaise).

Cette décision a permis :

  • De consolider le partenariat avec ATEMAX
  • De sécuriser administrativement le contrat sous forme de concession
  • D’envisager des travaux sur le moyen / long terme sans incidence majeure sur le prix de la TEOM (Taxe Enlèvement des Ordures Ménagères
  • D’ancrer l’usine dans une démarche du futur en permettant le raccordement d’un futur réseau de chaleur 
  • De pérenniser le site grâce à l’évolution ses rendements énergétiques : SOGAD devient une véritable Unité de Valorisation Energétique. » 

Réhabilitation architecturale & Innovation

Cette nouvelle DSP a permis à l'Agglomération d’Agen d'inclure dans son cahier des charges, une modernisation des outils à la charge du délégataire, pour répondre aux exigences de la loi de transition énergétique.

Le bâtiment va connaitre des améliorations intérieures et extérieures : il s’agit d’amélioration des conditions d’accueil du public avec agrandissement et rénovation des locaux. Mais également de la reconstruction des locaux administratifs et sociaux.

L’une des innovations consiste à l’installation d’un générateur électrique Heliex-technologie fiable et économique permettant de produire de l’électricité pour autoconsommation à partir de l’énergie issus de la combustion des ordures ménagères (innovation, une première en France).

Enfin l’optimisation énergétique passe par l’amélioration de la performance énergétique globale de l’usine, la pérennisation de la quantité de vapeur fournie à ATEMAX et le changement de la grille de four.

Objectifs et enjeux de l'usine SOGAD Agen

Optimiser la capacité énergétique de l’usine

L’idée est de récupérer et d’utiliser le maximum d’énergie issue de la combustion des déchets.

Cette amélioration de la performance énergétique du site permettra :

  • Une autosuffisance électrique du site à 65%
    Aujourd’hui, 100% des besoins électriques du site sont couverts par EDF. Demain, avec le générateur électrique alimenté par la combustion des déchets, le site produira la majeure partie de ses besoins en électricité.
  • Une capacité de fourniture en chaleur doublée !
    Le site fournit déjà 22 000 MWh/an à ATEMAX. Demain, il produira 40 000 MWh/an, soit les besoins en eau chaude et chauffage de 4 000 logements. Cela permettra le maintien de la fourniture énergétique d’ATEMAX et la couverture de 80% des besoins du futur réseau de chaleur.

Baisser le coût du traitement des déchet afin de maintenir la TEOM (Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères)

Maintenir une activité industrielle pérenne sur le territoire : 15 emplois à temps plein.

Chiffres clés

  • Mise en service du site : 1983
  • 15 emplois à temps plein sur site
  • Agglomération d'Agen : 31 communes
  • Volumes d’ordures ménagères traitées chaque année : 25 641 tonnes
  • Capacité de traitement du l’usine SOGAD : 32 000 tonnes
  • Future production électrique à la fin des travaux : 1 580 MWh/an
  • Future fourniture de chaleur : 40 000 MWh/an  soit l’équivalent de l’alimentation en eau chaude et chauffage de 4 000 logements
  • Durée du contrat d’exploitation de l’usine : 15 ans

 

Publié le 09/05/2019