Origine et fonctionnement de l'Agglomération d'Agen

Etablissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI), l'Agglomération d'Agen compte aujourd’hui 44 communes et plus de 100 000 habitants. Découvrez les étapes de sa construction, ses compétences et son mode de gouvernance.

Grandes étapes de la construction

Début des années 1960 : 

Sous l’impulsion du Président Pierre Pomarède, 5 communes se réunissent : Agen, Boé, Bon-Encontre, le Passage d’Agen et Foulayronnes et créent le Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple (SIVOM) avec pour seules compétences la gestion des zones d’activités et la protection contre les inondations.

1966 :

Pont du Casse et Colayrac-Saint-Cirq rejoignent le SIVOM qui devient le Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple de l’Agglomération Agenaise (SIVAAM) avec une nouvelle compétence : la construction des collèges.

1974 :

Le Dr. Esquirol lance le District de l’Agglomération Agenaise avec comme nouvelles compétences le service incendie, la collecte et le traitement des déchets et les transports publics.

1975 : 

Pont du Casse et Colayrac-Saint-Cirq quittent le District.

1998 : 

La Communauté des Communes d’Agen (CCA) est créée, elle perd la compétence de la construction des collèges, mais récupère le développement économique, la voirie et l’enseignement supérieur sous la Présidence de Gérard Angotti.

1999 :

La commune de Layrac rejoint la Communauté.

2000 :

La communauté de communes devient Communauté d’Agglomération (CAA) et s’enrichit des compétences habitat et politique de la ville.

2002 :

Colayrac-Saint-Cirq rejoint la CAA.

2008 :

Le Président Jean Dionis du Séjour s’inscrit à la fois dans la continuité du mandat précédent de Jacques Clouché tout en préparant l’Agglomération d'Agen aux enjeux d’un aménagement à l’échelle du Pays Agenais. C’est un véritable tournant dans la gouvernance de l’agglomération avec une volonté de s’ouvrir aux communes voisines.

7 communes composent alors l'Agglomération d'Agen : Agen, Boé, Bon-Encontre, Foulayronnes, Colayrac-Saint-Cirq, Layrac et le Passage d'Agen.

2009 :

La commune de Saint-Hilaire-de-Lusignan rejoint la CAA.

2010 :

Les communes de Sauvagnas et Bajamont rejoignent la CAA qui compte maintenant 10 communes.

2011 : 

Lafox, Saint-Caprais-de-Lerm et les 7 communes de la Communauté d’Astaffort en Bruilhois rejoignent la Communauté d’Agglomération d'Agen qui se dote de nouvelles compétences avec l’eau, l’assainissement et les eaux pluviales, mais aussi l’éclairage public.

19 communes composent à présent l'Agglomération d'Agen.

2013 :

L’ouverture se confirme avec la fusion, au 1er janvier 2013, de la Communauté d’Agglomération d’Agen (CAA) et de la Communauté de Communes de Laplume en Bruilhois (CCLB) ainsi que l'adhésion de la commune de Pont-du-Casse.

L’Agglomération d’Agen comprend désormais 29 communes et prend une nouvelle compétence : enfance, petite enfance et jeunesse pour les anciennes communes de la CCLB.

2015 : 

Mutualisation des services administratifs de la Ville d'Agen et de l'Agglomération d'Agen.

2016 :

Les communes de Castelculier et de Saint-Pierre-de-Clairac sont intégrées à l’Agglomération d’Agen. L'Agglomération d'Agen se compose alors de 31 communes. 

2022 :

Au 1er janvier, fusion entre l'Agglomération d'Agen et la Communauté des Communes Porte d'Aquitaine en Pays de Serres. 13 nouvelles communes rejoignent notre agglomération : Blaymont, Beauville, Engayrac, Cauzac, Dondas, Saint-Maurin, Saint-Martin-de-Beauvile, La Sauvetat de Savères, Tayrac, Puymirol, Saint-Urcisse, Saint-Romain-le-Noble et Saint-Jean-de-Thurac.

Aujourd'hui, l'Agglomération d'Agen se compose de 44 communes et compte 101 365 habitants.

Compétences de l'Agglomération d'Agen

L'Agglomération d’Agen, comme toute autre communauté d’agglomération, est compétente pour gérer divers services aux usagers.

10 compétences obligatoires :

  • Développement économique.
  • Aménagement de l’espace communautaire.
  • Equilibre social de l’habitat.
  • Politique de la Ville.
  • Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations.
  • Accueil des gens du voyage.
  • Collecte et traitement des déchets ménagers et déchets assimilés.
  • Eau potable.
  • Assainissement.
  • Gestion des eaux pluviales urbaines

9 compétences facultatives supplémentaires :

  • Création ou aménagement, entretien et gestion de voirie et parcs de stationnement d’intérêt communautaire.
  • Mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie.
  • Equipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire.
  • Action sociale d’intérêt communautaire.
  • Enseignement supérieur et recherche.
  • Gestion des services mutualisés pour le compte des communes.
  • Incendie et secours.
  • Gestion d’un fonds de solidarité territoriale (FST) en faveur des commues membres.
  • Compétences concourant à l’exercice de la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI).

Pour en savoir plus : Statuts de l'Agglomération d'Agen (2021 / PDF / 49 pages / 575 Ko)

Gouvernance de l'Agglomération d'Agen

Le mode de gouvernance de l’Agglomération d’Agen s’articule autour de 4  instances :

Le Conseil d’Agglomération :

Il s'agit de l'organe délibérant, composé en fonction de la population des communes membres avec au moins un représentant par commune membre et dont la vocation est de définir les grandes orientations d’actions de l’établissement public.

Le Bureau Communautaire :

C'est l'organe dirigeant, composé d’un représentant de chaque commune membre élu par le Conseil d’Agglomération. Chaque commune représentée au bureau dispose d’une voix décisionnelle quelle que soit l’importance de sa population.

Le Président :

Il représente l'organe exécutif  garant de l’intérêt général communautaire et du bon fonctionnement de l’institution, il préside le conseil et le bureau.

Les Commissions Permanentes :

Ce sont des organes de consultations et de propositions. Composées de délégués communautaires et ouvertes aux conseillers municipaux des communes membres, les commissions préparent les décisions à soumettre au conseil et au bureau de l’agglomération. Elles créent également en leur sein des groupes de travail territoriaux.

Liste des Commisions Permanentes de l'Agglomération d'Agen :

  • Aménagement du territoire (infrastructures et SCoT) et Enseignement Supérieur et Recherche.
  • Cohésion Sociale, politique de la ville et gens du voyage.
  • Economie, emploi et transition numérique.
  • Transition écologique, collecte, valorisation des déchets et économie circulaire.
  • Logements, habitat, revitalisation des pôles de proximité et aménagement des centres-bourgs.
  • Transports et mobilités.
  • Voirie, pistes cyclables et éclairage public.
  • Eau, assainissement, GEMAPI et Méthanisation.
  • Finances.
  • Urbanisme.
  • Politique de santé.
  • Tourisme.
  • Agriculture, ruralité et alimentation.

Pour en savoir plus : Statuts de l'Agglomération d'Agen (2021 / PDF / 49 pages / 765 Ko)

Publication des 10 rémunérations brutes les plus élevées

Conformément à l'article 37 de la loi n°2019-828 du 6 août 2019 relative à la transformation de la fonction publique, vous trouverez ci-dessous les données concernant les 10 rémunérations brutes les plus élevées de l’administration commune pour 2018 et 2019.

Données principales

Année

Somme des 10 plus hautes rémunérations brutes en euros

Nombre de femmes bénéficiaires

Nombre d'hommes bénéficiaires

2021

752 685,59 €

4

6

2020

784 732,46 €

4

6

2019

782 144,47 €

3

7

2018

805 704,86 €

3

7

Téléchargez ces données au format CSV

Dernière mise à jour le 22.03.2022

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?