Echangeur autoroutier Agen-Ouest

Il s’agit de la deuxième phase du Schéma des Grandes Infrastructures. La maîtrise d’ouvrage relève de VINCI Autoroutes. Ce projet s’inscrit dans le cadre du Plan d’Investissement Autoroutier arrêté au niveau national.

Validation du projet par le Conseil d'Etat

Une validation a été actée le 20 septembre 2018 par le conseil d’État pour le second échangeur autoroutier d’Agen.

En suivant, Madame la Ministre des transports pourra autoriser Vinci à mettre le dossier à l’Enquête Publique.

Le coût global de cette opération s’élève à 20,5 M€ HT, un financement dans le cadre du Plan d'Investissement Autoroutiers (PIA) est acté par le protocole financier signé le 9/12/16 (30% Agglo, 30% Conseil Départemental et 40% État et ASF)

Le planning est le suivant : acquisitions foncières en cours, archéologie préventive terminée, Enquête publique 1er semestre 2019, travaux : 18 mois.

Le planning initial correspond à une mise en service esprérée pour fin 2020.

Le barreau de Camélat permet lui, de finaliser le grand contournement Ouest d’Agen.

Il est aussi le prolongement naturel de la N21 en rive gauche de la Garonne dans le cadre de l’opération désenclavement Nord/Sud du Lot-et-Garonne. La décision favorable du Conseil d’Etat pour le 2eme échangeur routier est donc une bonne nouvelle pour boucler le plan des travaux.

L'objectif est de démarrer les travaux en 2020 afin que le projet soit inscrit et financé par le CPER 2020-2025, comme c’est le cas aujourd’hui pour les études et le foncier.

La deuxième phase du Schéma des Grandes Infrastructures : la réalisation du nouvel échangeur autoroutier « Agen-Ouest »

Ce projet répond au constat d’une accélération du développement rive gauche du territoire agenais et d’un déséquilibre d’accès à l’autoroute.

En effet, l’agglomération agenaise est desservie par différentes infrastructures essentiellement situées en rive droite de la Garonne. Les réseaux routiers accueillent un trafic local et de transit en constante augmentation, engendrant la saturation du cœur d’agglomération et notamment des franchissements de la Garonne aux heures de pointe.

En 2012, l’Agglomération d’Agen et la Communauté de Communes du Canton de Laplume en Bruilhois (CCCLB) ont cofinancé la réalisation d’une étude d’opportunité pour l’aménagement d’un second diffuseur autoroutier à l’ouest d’Agen. Cette étude a abouti à mettre en exergue l’intérêt et la nécessité de cet équipement pour faire face au développement du territoire, permettant son intégration au Schéma des Grandes Infrastructures de l’Agglomération d’Agen en 2013.

En complément de l’entrée existante via l’échangeur de Gaussens (n°7), cette nouvelle pénétrante en rive gauche (localisée à l’ouest de l’échangeur actuel) contribuera à :

  • rééquilibrer les trafics entre les deux rives de la Garonne et désengorger le cœur d’agglomération,
  • améliorer les échanges nord/sud et la desserte des territoires avec notamment le désenclavement de la partie Nord-Est du département (Villeneuvois, Fumélois) mais également de sa partie Sud (Néracais),
  • contribuer à la desserte du Technopole Agen-Garonne et de la rive gauche d'une manière générale qui constituera sur les 20 prochaines années le secteur en développement urbain de l'agglomération.

Un projet financé

Ce projet, d’un coût estimé à 20,5 millions d’euros valeur 2016, est réalisé par VINCI Autoroutes (Réseau ASF), concessionnaire de l’autoroute A62 dans le cadre du Plan National d’Investissement Autoroutier, avec un concours financier des collectivités publiques.

Un protocole d’accord relatif au financement du second échangeur autoroutier Agen-Ouest a été signé le 9 décembre 2016 entre Monsieur le Préfet de Région et les Présidents de l’Agglomération d’Agen et du Conseil Départemental de Lot-et-Garonne. Celui-ci vise à arrêter les modalités financières suivantes :

  • intervention de l’Agglomération d’Agen et du CD47 à hauteur pour chacune des 2 collectivités de 6,150 millions € HT, soit à hauteur de 60 %,
  • intervention de l’État / Vinci Autoroutes pour assurer le financement complémentaire nécessaire au projet, soit à hauteur de 40 %.

Concertation publique : Du 19 décembre 2016 au 27 janvier 2017

Madame le préfet de Lot-et-Garonne a organiséla phase deconcertation publique portant sur la création de l’échangeur d’Agen Ouest sur l’autoroute A62, entre le 19 décembre 2016 et le 27 janvier 2017, au cours de laquelle 3 solutions d’implantation de l’échangeur ont été soumises à l’avis du public.

Conformément aux dispositions de l’article L103-2 du Code de l’urbanisme, cette concertation a permis à toutes les personnes intéressées par le projet, en particulier les riverains, les élus, les usagers, les acteurs des mondes économique, agricole et associatif de s’informer et de s’exprimer sur le projet.

A l’issue de la concertation, la solution n°3 a été retenue comme étant la moins impactante et par conséquent la plus pertinente pour le territoire. Le bilan de la concertation publique sur le projet de création de l’échangeur Agen-Ouest a été approuvé par arrêté préfectoral en date du 17 mars 2017.

Dernière mise à jour le 27.11.2018

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?