Origine et fonctionnement

Etablissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI), l'Agglomération d'Agen compte aujourd’hui 31 communes et presque 100 000 habitants. Découvrez les grandes étapes de sa construction, ses compétences et son mode de gouvernance.

Grandes étapes de la construction

Début des années 1960 : 

Sous l’impulsion du Président Pierre Pomarède, 5 communes se réunissent : Agen, Boé, Bon-Encontre, le Passage d’Agen et Foulayronnes et créent le Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple (SIVOM) avec pour seules compétences la gestion des zones d’activités et la protection contre les inondations.

1966 :

Pont du Casse et Colayrac-Saint-Cirq rejoignent le SIVOM qui devient le Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple de l’Agglomération Agenaise (SIVAAM) avec une nouvelle compétence : la construction des collèges.

1974 :

Le Dr. Esquirol lance le District de l’Agglomération Agenaise avec comme nouvelles compétences le service incendie, la collecte et le traitement des déchets et les transports publics.

1975 : 

Pont du Casse et Colayrac-Saint-Cirq quittent le District.

1998 : 

La Communauté des Communes d’Agen (CCA) est créée, elle perd la compétence de la construction des collèges, mais récupère le développement économique, la voirie et l’enseignement supérieur sous la Présidence de Gérard Angotti.

1999 :

La commune de Layrac rejoint la Communauté.

2000 :

La communauté de communes devient Communauté d’Agglomération (CAA) et s’enrichit des compétences habitat et politique de la ville.

2002 :

Colayrac-Saint-Cirq rejoint la CAA.

2008 :

Le Président Jean Dionis du Séjour s’inscrit à la fois dans la continuité du mandat précédent de Jacques Clouché tout en préparant l’Agglomération d'Agen aux enjeux d’un aménagement à l’échelle du Pays Agenais. C’est un véritable tournant dans la gouvernance de l’agglomération avec une volonté de s’ouvrir aux communes voisines.

7 communes composent alors l'Agglomération d'Agen : Agen, Boé, Bon-Encontre, Foulayronnes, Colayrac-Saint-Cirq, Layrac et le Passage d'Agen.

2009 :

La commune de Saint-Hilaire-de-Lusignan rejoint la CAA.

2010 :

Les communes de Sauvagnas et Bajamont rejoignent la CAA qui compte maintenant 10 communes.

2011 : 

Lafox, Saint-Caprais-de-Lerm et les 7 communes de la Communauté d’Astaffort en Bruilhois rejoignent la Communauté d’Agglomération d'Agen qui se dote de nouvelles compétences avec l’eau, l’assainissement et les eaux pluviales, mais aussi l’éclairage public.

19 communes composent à présent l'Agglomération d'Agen.

2013 :

L’ouverture se confirme avec la fusion, au 1er janvier 2013, de la Communauté d’Agglomération d’Agen (CAA) et de la Communauté de Communes de Laplume en Bruilhois (CCLB) ainsi que l'adhésion de la commune de Pont-du-Casse.

L’Agglomération d’Agen comprend désormais 29 communes et prend une nouvelle compétence : enfance, petite enfance et jeunesse pour les anciennes communes de la CCLB.

2015 : 

Mutualisation des services administratifs de la Ville d'Agen et de l'Agglomération d'Agen.

2016 :

Les communes de Castelculier et de Saint-Pierre-de-Clairac sont intégrées à l’Agglomération d’Agen.

Aujourd'hui, l'Agglomération d'Agen se compose de 31 communes et compte presque 100 000 habitants.

Compétences de l'Agglomération d'Agen

L'Agglomération d’Agen, comme toute autre communauté d’agglomération, est compétente pour gérer divers services aux usagers : 

  • La collecte et le traitement des déchets
  • Les transports publics
  • La gestion de l’eau potable, de l'assainissement et des et eaux pluviales
  • L’urbanisme, l'instruction des autorisations et le droit des sols
  • La protection contre les inondations et la valorisation des sites naturels
  • Le développement économique et touristique
  • La voirie et l'éclairage public communautaires
  • La gestion d'espaces culturels ou sportifs d'intérêt communautaire 
  • Le développement durable
  • La politique de la Ville et le lien social  (Contrat Urbain de Cohésion Sociale)
  • ...

Pour en savoir plus : Statuts de l'Agglomération d'Agen (2013 / PDF / 34 pages / 494 Ko)

Gouvernance de l'Agglomération d'Agen

Le mode de gouvernance de l’Agglomération d’Agen s’articule autour de 4  instances :

Le Conseil d’Agglomération :

Il s'agit de l'organe délibérant, composé en fonction de la population des communes membres avec au moins un représentant par commune membre et dont la vocation est de définir les grandes orientations d’actions de l’établissement public.

Le Bureau Communautaire :

C'est l'organe dirigeant, composé d’un représentant de chaque commune membre élu par le Conseil d’Agglomération. Chaque commune représentée au bureau dispose d’une voix décisionnelle quelle que soit l’importance de sa population.

Le Président :

Il représente l'organe exécutif  garant de l’intérêt général communautaire et du bon fonctionnement de l’institution, il préside le conseil et le bureau.

Les Commissions Permanentes :

Ce sont des organes de consultations et de propositions. Composées de délégués communautaires et ouvertes aux conseillers municipaux des communes membres, les commissions préparent les décisions à soumettre au conseil et au bureau de l’agglomération. Elles créent également en leur sein des groupes de travail territoriaux.

Pour en savoir plus : Statuts de l'Agglomération d'Agen (2013 / PDF / 34 pages / 494 Ko)

Dernière mise à jour le 16.05.2019

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?