Politique de la Ville et Cohésion Sociale

Afin de faire de l’Agglomération un territoire de solidarité plusieurs actions sont portées ou relayées par sa « Direction de la Solidarité ».

Contrat de ville 2015-2020

La politique de la ville de l’Agglomération Agenaise s’est construite au fil des années sur un principe de coopération entre l’Etat, les collectivités locales, les institutions et les associations. Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèdent depuis 2015, aux contrats urbains de cohésion sociale (CUCS), constituent le cadre d’action d’une politique de la ville profondément rénovée.

Les principes structurants des contrats de ville sont les suivants (article 6 de la loi du 21 février 2014) :

  • un contrat unique intégrant les dimensions sociales, urbaines et économiques,
  • un contrat piloté à la double échelle intercommunale et communale et mobilisant l’ensemble des partenaires concernés,
  • un contrat mobilisant prioritairement le droit commun de l’Etat et des collectivités territoriales,
  • un contrat s’inscrivant dans un processus de Co-construction avec les habitants.

3 quartiers prioritaires à Agen sont concernés par la nouvelle géographie :

  • Montanou
  • Le Pin
  • Barleté et Rodrigues

Le nouveau contrat de ville repose sur 3 piliers :

  • le développement économique et l’emploi
  • l’habitat et le cadre de vie
  • la cohésion sociale

Et des priorités transversales :

  • l’égalité hommes/femmes
  • la lutte contre les discriminations
  • la promotion des valeurs républicaines
  • La santé et le développement durable

Et il se traduit par les objectifs stratégiques suivants :

Développement économique et Emploi

  • aider les habitants à bâtir leur projet professionnel
  • trouver des solutions d’emploi adaptées aux publics du quartier

Habitat et cadre de vie

  • un cadre de vie adapté à tous dans une ville pour tous
  • rénover l’habitat en l’adaptant aux besoins des habitants
  • répondre aux besoins des habitants dans une démarche participative

Cohésion sociale

  • éducation prioritaire et réussite éducative
  • santé et accès aux soins pour tous
  • vivre en tranquillité, prévenir les actes délictueux et la récidive et garantir la lisibilité de la réponse judiciaire
  • une place pour tous

Conseil Citoyen

Comme cela est prévu par la Loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014, l’adoption et la signature du Contrat de ville ont mis en place une nouvelle instance participative à l’échelle de l’Agglomération LE CONSEIL CITOYEN le 2 décembre 2015.

Ce Conseil citoyen est composé de trois collèges et de 33 conseillers répartis comme suit :

  • 15 Conseillers citoyens composeront le COLLEGE « HABITANTS » (habitants résidents dans les QPV – 5 par QPV – en respectant le principe de parité hommes/femmes)
  • 9 Conseillers de quartiers composeront le COLLEGE « CONSEIL DE QUARTIER »
  • (1 représentant de chaque Conseil de quartier se trouvant sur le territoire des QPV)
  • 9 Conseillers citoyens composeront le COLLEGE « ASSOCIATIONS ET ACTEURS LOCAUX » (3 pour chaque QPV)

Cohésion Sociale

En complément du contrat de ville, l’Agglomération d’Agen accompagne financièrement les communes et les associations dans la mise en place d’actions en faveur de la cohésion sociale sur les thématiques suivantes :

  • Le développement économique et l’emploi
  • L’habitat et le cadre de vie
  • La cohésion sociale

avec les axes transversaux ci-dessous :

  • lutte contre les discriminations
  • égalité homme/femme
  • développement durable
  • santé
  • promotion des valeurs républicaines

Demandes de subventions

Il existe deux types de demandes de subventions :

  • Subvention de fonctionnement pour une action territoriale ou transversale (plusieurs communes)
  • Subvention d’investissement pour l’acquisition de matériel, locaux, travaux...

Toute demande de subvention doit répondre aux thématiques et aux objectifs décrits dans le Contrat de Ville.

De plus, les porteurs de projets doivent rechercher conjointement un cofinancement auprès des différents partenaires (Conseil Régional, Conseil Départemental…).

La procédure

Prévention de la délinquance

Le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD)

Le CISPD est constitué des Communes membres de l’Agglomération d’Agen, c’est l’instance de concertation sur les priorités de la lutte contre l’insécurité autour desquelles doivent se mobiliser les institutions et organismes publics et privés concernés.

Selon le décret n°2007-1126 du 23 juillet 2007, le CISPD est présidé par le Président de l’Agglo et se compose de :

  • Membres de droit : le Préfet, le Procureur, le Président du Conseil Général, les maires des communes
  • Représentants de services de l’Etat désignés par le Préfet
  • Représentants d’associations, d’établissements ou organismes œuvrant dans les domaines de la prévention et de la sécurité désignés par le Président de l’Agglomération d’Agen

En configuration plénière, le CISPD est informé :

  • De l’état des caractéristiques et de l’évolution de la délinquance sur le territoire dont il a la responsabilité,
  • De l’ensemble des moyens mis en œuvre par l’Etat et par l’ensemble des participants.

Le CISPD doit :

  • Définir des objectifs à atteindre
  • Évaluer les actions en lien avec les objectifs

Les groupes de travail et les actions

4 groupes de travail ont été définis pour :

  • les Violences faites aux femmes, violences intra familiales, aide aux victimes
  • amélioration de la Tranquillité publique
  • suivi des jeunes exposés à la délinquance et décrochage scolaire et les jeunes exposés à la délinquance
  • la délinquance

L’Unité Médiation/Prévention de l’Agglo

L’Unité médiation/ Prévention est un service public de proximité qui tend à rétablir la paix sociale. Il est composé de 3 médiateurs et d’un chef d’unité.

Les médiateurs travaillent tous les jours de 9h à 12h15 et de 14h à 18h.

L’Unité Médiation / Prévention via ses médiateurs anticipe les difficultés par :

  • L’écoute
  • Le dialogue
  • La gestion des conflits
  • L’orientation des habitants et l’incitation à la démarche participative
  • La promotion des activités sportives et culturelles auprès des jeunes
  • Le signalement des dégradations

Les missions essentielles

  • Une présence renforcée sur les quartiers prioritaires (QPV)
  • Une veille lors des sorties des groupes scolaires et devant les arrêts de bus
  • Une présence préventive sur les lieux sensibles du centre-ville 
  • Une participation aux actions du CISPD en lien avec :
    - Les partenaires
    - Les centres sociaux
    - Les collèges et lycées
    - Les bailleurs sociaux
    - La prévention spécialisée

Dernière mise à jour le 25.10.2018

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?