Le Pont et le Barreau de Camélat

Troisième phase du Schéma d’Aménagement des Grandes Infrastructures de l’Agglomération d’Agen, le projet de création du Pont et du Barreau de Camélat a été inaugurée le 4 mai 2024

Inauguration du Pont de Camélat

Inauguration du Pont de Camélat

Inauguration du Pont de Camélat le 4 mai 2024

Le Pont et le Barreau de Camélat ont été inaugurés le 4 mai 2024 autour d'une grande fête populaire. Revivez en images cette journée historique !

Le projet du Pont de Camélat en chiffres

  • 22 mois de chantier
  • 240 m de longueur de pont enjambant la Garonne 
  • 120 m de longueur de pont enjambant le canal latéral
  • 2200 tonnes d’acier pour les charpentes métalliques des 2 ponts
  • 1,5 tonnes poids d’une dalle
  • 370 m3 de béton nécessaire à la réalisation d’une pile du pont de la Garonne
  • 39 ha de semis
  • 6,5 ha de plantations
  • 3 km de voie verte dédiée aux modes de déplacement doux

Le projet en images

Toutes les vidéos sur le projet

Photos

Inauguration du pont de Camélat  (4 mai 2024) - Photo : Julien Villemur - 13
Inauguration du pont de Camélat  (4 mai 2024) - Photo : Julien Villemur - 12
Inauguration du pont de Camélat  (4 mai 2024) - Photo : Juline Villemur - 11
Inauguration du pont de Camélat  (4 mai 2024) - Photo : Nicolas Niedergand - 10
Inauguration du pont de Camélat  (4 mai 2024) - Photo : Nicolas Niedergand - 9
Inauguration du pont de Camélat  (4 mai 2024) - Photo : Julien Villemur - 8
Inauguration du pont de Camélat  (4 mai 2024) - Photo : Julien Villemur - 7
Inauguration du pont de Camélat  (4 mai 2024) - Photo : Julien Villemur - 6
Inauguration du pont de Camélat  (4 mai 2024) - Photo : Julien Villemur - 5
Inauguration du pont de Camélat  (4 mai 2024) - Photo : Julien Villemur - 4
Inauguration du pont de Camélat  (4 mai 2024) - Photo : Julien Villemur - 3
Inauguration du pont de Camélat  (4 mai 2024) - Photo : Julien Villemur - 2
Inauguration du pont de Camélat  (4 mai 2024) - Photo : Julien Villemur - 1
Vue aérienne du pont en janvier 2024 (2)
Vue aérienne du pont en janvier 2024 (1)
Vue aérienne du chantier 1 / Février 2023
Vue aérienne du chantier 2 / Février 2023
Vue aérienne du projet (février 2023)
Vue de l'estacade (février 2023)
Travaux sur les piles du pont (février 2023)
Vue de l'estacade, passerelle depuis laquelle sont construits des batardeaux. Ces caissons conçus pour résister à la pression de l’eau permettront ensuite d’élever les piles du pont (février 2023)
Visite du chantier du pont de Camélat - 18/11/2022 - (1)
Visite du chantier du pont de Camélat - 18/11/2022 - (2)
Visite du chantier du pont de Camélat - 18/11/2022 - (3)
Visite du chantier du pont de Camélat - 18/11/2022 - (4)
Visite du chantier du pont de Camélat - 18/11/2022 - (5)
De gauche à droite : Sophie BORDERIE, Présidente du Conseil Départemental, Jean DIONIS du SÉJOUR, Président de l'Agglomération d'Agen, Henri TANDONNET 1er Vice-Président de l'Agglomération d'Agen et Jean CASTEX, ancien Premier Ministre (2)
De gauche à droite : Sophie BORDERIE, Présidente du Conseil Départemental, Jean DIONIS du SÉJOUR, Président de l'Agglomération d'Agen, Henri TANDONNET 1er Vice-Président de l'Agglomération d'Agen et Jean CASTEX, ancien Premier Ministre (3)
De gauche à droite : Jean CASTEX, ancien Premier Ministre, et Jean-Noël CHAVANNE, Préfet de Lot-et-Garonne
Accueil par Jean DIONIS du SÉJOUR, Président de l'Agglomération d'Agen
Diffusion du film de présentation du projet
Discours de Jean DIONIS du SÉJOUR, Président de l'Agglomération d'Agen
Discours de Jean-Noël CHAVANNE, Préfet de Lot-et-Garonne
L'assistance à l'écoute des discours officiels
De gauche à droite : Sophie BORDERIE, Présidente du Conseil Départemental, Jean DIONIS du SÉJOUR, Président de l'Agglomération d'Agen, Henri TANDONNET 1er Vice-Président de l'Agglomération d'Agen et Jean CASTEX, ancien Premier Ministre (1)

Visite virtuelle projet Pont et Barreau de Camélat

Les objectifs du projet en détails

Le projet de création du pont et du barreau de Camélat, dont les premières réflexions ont été initiées dès les années 90 par l’État, est inscrit dans différents outils de planification et de financement, confirmant ainsi le caractère stratégique de cette nouvelle infrastructure. 

Aujourd’hui porté par l’Agglomération d’Agen, le Département et l’État, ce projet consiste en la création d’un 3e pont sur la Garonne qui rééquilibrera les flux et les trafics entre la rive gauche et la rive droite et permettra de désengorger le coeur d’agglomération.

En effet, depuis plusieurs années, le développement économique et urbain de l’Agglomération Agenaise s’organise de manière raisonnée et structurée sur sa rive gauche. Ce développement génère une augmentation du trafic automobile, la saturation des 2 ponts existants (Beauregard et Pont de Pierre) et le renvoi du trafic de transit vers le centre-ville d’Agen.

La construction du Pont de Camélat et de la voie nouvelle de 3 km, dite « Barreau de Camélat » reliant la RD119 (en rive gauche) à la RN21 (en rive droite) viendra également désenclaver le Nord-Est du département (Villeneuvois et Fumélois) et le Sud-Est (L’Albret) en permettant  un accès plus rapide de ces territoires à l’A62 et à la RN21.

Maillon essentiel du projet « Agen Rive Gauche », cet aménagement contribuera à optimiser la desserte du second échangeur autoroutier sur l’A62 (Agen Ouest), des zones d’activités (Technopole Agen-Garonne, zone Sun-Valley/Fonroche), ainsi que de Wallygator-Aqualand (1er parc de loisirs du Sud-Ouest).

Enfin, le pont et le barreau de Camélat, dernier chaînon manquant du contournement d’Agen par l’Ouest, permettra de finaliser la rocade Ouest d’Agen après la mise en service de la rocade d’Estillac et de la liaison entre la RD656 et la RD119.

Par ailleurs, la ligne ferroviaire Bordeaux-Agen-Toulouse-Narbonne qui passe par Colayrac-Saint-Cirq figure au sein de la zone du projet. À terme, la ligne nouvelle à grande vitesse Bordeaux-Toulouse ainsi que la liaison ferroviaire intergares prévues dans le cadre du Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest viendront s’ajouter au sud.

Aussi le tracé du pont et du barreau de Camélat est figé par le futur projet de ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse

Dates et chiffres clés 

2022 : juin, début des travaux

60 millions d'euros (montant total de l'opération)

3 cofinanceurs :

  • L'Agglomération d'Agen
  • Le Département de Lot-et-Garonne
  • L'État

13 000 à 15 000 véhicules/jour attendus sur la nouvelle infrastructure

3 communes traversées :

  • Colayrac-Saint-Cirq
  • Le Passage d'Agen
  • Brax

2024 : mai, fin des travaux

Phases et planning général des travaux

Le barreau de Camélat consiste à réaliser une nouvelle voie de 3 km, rectiligne, entre le giratoire de la RD119 et le giratoire de Camélat.

Ce projet, qui vient intercepter le réseau local ainsi que des cours d’eaux, amène à réaliser plusieurs ouvrages pour rétablir les circulations.

Une première phase de travaux préparatoires consistant à dégager les emprises, dévier les réseaux de concessionnaires situés dans la zone du projet et préparer les accès au chantier s’est déroulé d’avril à juin 2022.

Les principaux travaux seront réalisés entre juin 2022 et mai 2024 (initialement programmé sur une période de 18 mois, le chantier anticipe en effet un retard de 4 mois lié aux difficultés d’approvisionnement, conséquences de la guerre en Ukraine).

Les aménagements paysagers seront réalisés au printemps 2024 afin de profiter d’une période favorable aux plantations. Afin d’optimiser le planning de travaux, plusieurs opérations sont menées conjointement.

Les 7 grandes phases des travaux :

1 - LE GIRATOIRE DE CAMÉLAT ET L’OUVRAGE SUR LA GARONNE

Travaux de juin 2023 à mai 2024

  • Giratoire de Camélat - Travaux de juin 2023 à octobre 2023
  • Ouvrage de la Garonne -Travaux d’août 2022 à mai 2024

2 - UN OUVRAGE DE FRANCHISSEMENT DU CANAL LATÉRAL À LA GARONNE

Travaux de septembre 2022 à octobre 2023

3 et 4 - UN OUVRAGE QUI ENJAMBE LES RUISSEAUX DU RIEUMORT ET DU PRADET

  • Rieumort - Travaux de septembre 2022 à janvier 2023
  • Pradet - Travaux de mai 2023 à octobre2023

5 - LE RÉTABLISSEMENT DU CHEMIN DU FRANCHINET

D'octobre 2022 à mars 2023

6 - LE RÉTABLISSEMENT DU CHEMIN DE GUITRY

Travaux de juillet 2023 à février 2024

7 - UNE VOIE VERTE (PIÉTONS ET CYCLISTES)

Travaux de août 2023 à mai 2024

Planning général des travaux :

Un projet respectueux de la biodiversité

Inscrit dans un territoire où l’agriculture est très présente avec des surfaces essentiellement dédiées à la polyculture, le polyélevage, les grandes cultures, le maraîchage, les vergers et l’horticulture, la zone du projet est traversée par la Garonne et son canal latéral.

Le réseau hydrographique du bassin versant du Bruilhois comprend 8 cours d’eau dont 2 sont directement concernés :

  • Le Rieumort que l’infrastructure franchit une fois, et le Labourdasse, affluent de la Garonne en rive gauche, situé à l’ouest du barreau de Camélat.
  • Sur la rive droite, la zone du projet est drainée par un affluent de la Garonne, la Ségone.

Elle est également concernée par la trame verte et bleue définie au titre de l’arrêté de février 2014 du SCOT du Pays de l’Agenais. La Garonne est un corridor écologique majeur. Tout son cours à proximité du projet est classé en Zone Natura 2000.

Sur toute leur longueur, les berges du canal latéral à la Garonne et de la Garonne en rive gauche sont des continuités écologiques à préserver ou à rétablir. Le milieu naturel constitue donc un enjeu majeur, notamment
au niveau de la traversée de la Garonne car il abrite d’importants réservoirs de biodiversité.

L’équipe d’experts désignée pour réaliser des inventaires de la faune et de la flore présentes à proximité du projet et caractériser ainsi la richesse du site a permis d’établir un diagnostic écologique, et d’identifier et classer les différents types d’habitats et d’espèces faune et flore en fonction de leur vulnérabilité.

Cet état initial a également permis de déterminer les mesures à mettre en oeuvre afin d’« Éviter, Réduire et Compenser » les incidences du projet sur la biodiversité et préserver ainsi les espèces à fort enjeu écologique.

La démarche « Éviter, Réduire et Compenser » : 

Établie par le Ministère de la Transition écologique et solidaire et renforcée par le Grenelle de l’environnent, cette démarche consiste à concevoir un projet le moins impactant possible pour l’environnement. Cette démarche donne la priorité aux mesures d’évitement, puis de réduction de l’impact, et définit si besoin des mesures de compensation ayant pour objet d’apporter une contrepartie positive aux impacts résiduels négatifs du projet. La démarche ERC « Éviter, Réduire, Compenser » a pour objectif, dès la conception du projet, d’équilibrer pertes et gains pour maintenir l’environnement dans un état équivalent ou meilleur que celui observé avant la réalisation du projet.

Archives

La concertation

Retour sur la phase de conceration du projet qui s'est déroulée du 26 octobre 2020 au 8 janvier 2021.

Bilan de la concertation (PDF / 3 Mo)

Réunion publique du 6 janvier 2020

Dernière mise à jour le 24.05.2024

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?